Language selection

Recherche

Montrez-moi votre carte d'identité numérique, s'il vous plaît

homme avec une carte de crédit

Lorsqu’il est question d’« identité numérique », vous savez probablement de quoi il s’agit. Si ce n’est pas le cas, sachez que l’on parle simplement d’une façon de confirmer votre identité quand vous accédez à un service en ligne. Selon le service ou le système auquel vous accédez, cela signifie habituellement une ou plusieurs choses, telles que les suivantes :

  • nom d’utilisateur et mot de passe;
  • numéro d’assurance sociale (NAS);
  • permis de conduire;
  • numéro de compte bancaire;
  • nom d’utilisateur sur Twitter ou sur vos comptes de médias sociaux, etc.

Ce n’est toujours pas clair? Rendons le concept encore plus simple. L’identité numérique fait référence à tout renseignement personnel que vous pouvez utiliser pour confirmer votre vraie identité, puis accéder à des services. Cela ouvre la voie à de nouvelles possibilités de services numériques et d’accès sans utilisation de documents physiques.

Il existe d’excellents documents explicatifs sur les principes de base de l’identité numérique qui pourront vous servir de point de départ. Dans le présent épisode, nous allons examiner en détail l’évolution des identités numériques et leur utilisation au gouvernement.

Puis-je voir votre pièce d'identité (numérique)?
Puis-je voir votre pièce d'identité (numérique)? - La vie en numérique
Une vision de l’identité numérique du Canada digne de confiance

L’évolution de l’identité numérique

Nous nous concentrerons sur l’évolution du concept d’identité numérique : d’où nous sommes partis; où nous en sommes présentement; vers quoi nous nous dirigeons. Alors que nous subissons une transformation numérique au sein du gouvernement, nous disposons d’une combinaison de technologies plus anciennes, actuelles et d’avant-garde. Malheureusement, ces technologies d’avenir ne sont pas encore réparties également parmi les programmes et les services, mais nous y arriverons bientôt!

Depuis 2009, le gouvernement du Canada applique la Directive sur la gestion de l’identité, mais ce n’est qu’en 2019 qu’une définition officielle de l’identité numérique de confiance a été adoptée pour les politiques :

Identité numérique de confiance : une représentation électronique d’une personne, utilisée exclusivement par la même personne afin de recevoir des services de valeur et d’exécuter des opérations importantes en toute confiance. - Politique sur la sécurité du gouvernement

Faire confiance à la technologie

personne scannant avec son téléphone

Vous remarquerez que l’expression « de confiance » fait partie intégrante de la définition. C’est une chose de pouvoir utiliser une identité numérique, mais c’est une tout autre chose pour un programme ou un service fédéral de faire confiance à l’utilisateur et d’avoir la certitude que c’est bien vous et non quelqu’un d’autre qui tente de se faire passer pour vous. La définition du terme « identité numérique de confiance » a été adoptée pour confirmer que les programmes et services gouvernementaux doivent pouvoir faire confiance à cette même identité.

Pour instaurer cette confiance, le gouvernement du Canada collabore avec les provinces et les territoires en vue d’établir un cadre de confiance qui permet au gouvernement d’accepter les identités numériques de confiance. À l’heure actuelle, deux provinces fournissent des identités numériques de confiance au gouvernement du Canada, soit l’Alberta et la Colombie-Britannique. Si vous habitez dans l’une ou l’autre de ces provinces, vous pouvez utiliser MyAlberta Digital ID ou la BC Services Card comme identité numérique de confiance pour accéder en toute sécurité aux services du gouvernement du Canada.

L’utilisation de l’identité numérique délivrée par votre province ou votre territoire représentera la solution d’avenir à mesure que les autres provinces et territoires passeront par leur processus de transformation numérique; par contre, entre-temps, vous pouvez encore utiliser les services de connexion existants de CléGC, le partenaire de connexion du gouvernement Vérifiez.Moi ou la fonction Ouverture de session de l’ARC. Ces services de connexion existants sont excellents, mais ils apportent un degré de complexité supplémentaire pour l’utilisateur, car celui-ci doit franchir une étape de plus pour prouver son identité avant de pouvoir accéder aux services. Cela peut également retarder l’accès.

Pour bien des gens, ces différentes options et approches sont toutes inutilement complexes. C’est vrai en quelque sorte, mais nous sommes en train de nous éloigner des systèmes existants et nous nous dirigeons vers un avenir plus simple. Viendra un jour où tout ce qui concerne la façon de créer un mot de passe, d’ouvrir une session en toute sécurité et d’ajouter un deuxième facteur va tout disparaître et sera remplacé par le seul concept de l’identité numérique de confiance que vous pourrez utiliser n’importe où. N’est-ce pas fascinant?

Simplifier le tout au profit de l’utilisateur

ID numérique en Ontario
ID numérique en Ontario

En plus du délai requis pour prouver votre identité, un autre défi se pose : l’identité numérique de confiance est décrite du point de vue des programmes. Cela signifie qu’une telle identité semble complexe et pertinente pour ceux qui doivent concevoir et entretenir ces systèmes, tandis qu’elle porte à confusion pour les utilisateurs qui ne connaissent pas l’envers du décor ou qui ne s’en préoccupent pas. Heureusement, pour la personne ordinaire, le langage utilisé afin de décrire l’identité numérique tourne de plus en plus autour de l’utilisateur. Par exemple, le gouvernement de l’Ontario, décrit son programme d’identité numérique au moyen de termes davantage axés sur l’utilisateur :

  • pratique : elle vit sur votre appareil mobile et est toujours prête à être utilisée quand vous en avez besoin;
  • sécurisée : vos données sont protégées par un chiffrement robuste et, contrairement à votre portefeuille physique, votre carte d’identité numérique peut facilement être désactivée en cas de perte ou de vol de votre téléphone;
  • respectueuse de la vie : par exemple, si vous devez prouver que vous êtes majeur, le vérificateur saura seulement que vous avez 18 ans ou plus, et non votre date de naissance ou votre âge réel;
  • vérifiable : tout comme le permis de conduire, l’ID numérique est une preuve gouvernementale certifiée que vous êtes bien la personne que vous prétendez être;
  • sous votre contrôle : vous avez un contrôle total et complet sur le détail des informations que vous voulez partager et avec qui vous voulez les partager – personne ne peut accéder à vos données sans votre accord;
  • volontaire : l’adhésion à l’ID numérique sera facultative – vous pouvez toujours utiliser une carte d’identité physique quand vous le souhaitez.

La description de l’identité numérique passe désormais d’une perspective centrée sur le programme à une perspective centrée sur l’utilisateur. Cette transition est le résultat du changement de mentalité au sein du secteur public au sujet de l’identité numérique. Par le passé, l’identité numérique était conçue tel un moyen très étroit axé sur les TI d’ouvrir une session dans un système ou un service, pratiquement sans tenir compte de votre identité individuelle. Aujourd’hui, le concept d’identité numérique évolue en faveur d’une vision plus globale de ce dont l’individu a réellement besoin pour vivre la meilleure expérience possible, sans obstacles et avec les moyens d’agir. Il faudra du temps pour que les nombreux systèmes déjà en place passent à ce nouvel état de choses. Par contre, nous approchons du but; nous en avons la preuve avec ce que nous avons accompli en Alberta et en C.-B.

Les nouvelles technologies s’éloignent désormais des architectures centralisées et passent à des approches décentralisées qui cadrent mieux avec les hauts et les bas de la vie et les besoins des individus. De nouveaux termes comme « portefeuille numérique », « justificatif d’identité vérifiable » et « preuve sans communication d’information » [en anglais seulement] font leur entrée dans les lexiques des secteurs des technologies, des politiques et des stratégies.

Qu’est-ce que cela signifie pour moi?

Sur le plan individuel, l’évolution de l’identité numérique vous accorde plus de contrôle quant à la manière dont vous interagissez avec les services gouvernementaux en ligne ou, en fait, avec n’importe quel service en ligne. Les systèmes de connexion et d’authentification centralisés déjà en place cèdent leur place à des systèmes d’identité numérique « axés sur le citoyen », « orientés sur l’utilisateur » et « auto-souverains ». On observe un avantage inattendu : à mesure que ces nouveaux systèmes évoluent, ils remettent en place les moyens avec lesquels nous avons interagi depuis des millénaires, soit l’utilisation de portefeuilles contenant des preuves de notre identité (p. ex. l’identité numérique) pour accéder à des services.

En fin de compte, le meilleur moyen d’analyser l’identité numérique n’est pas d’y réfléchir du point de vue des technologies, mais plutôt de se demander ce que l’identité numérique peut vous permettre de faire individuellement dans le domaine numérique, par exemple :

  • obtenir un accès sécurisé à des services en ligne;
  • fournir de l’information à votre sujet (comme votre âge ou votre statut vaccinal);
  • revendiquer un droit ou un privilège (p. ex. la citoyenneté, l’âge de la majorité et le privilège de conduire).

À mesure que la technologie évoluera, vous n’aurez plus à vous souvenir d’un nom d’utilisateur ni d’un mot de passe pour chaque service auquel vous désirez accéder; vous n’aurez qu’à ouvrir votre portefeuille numérique et à dire : « Bonjour, c’est moi! ». Le service vous laissera alors entrer en toute sécurité et vous fournira ce dont vous avez besoin. Telle est l’essence de la vision à laquelle nous avons travaillé il y a plus de trois ans, et elle nous sert encore bien aujourd’hui.

En conclusion, alors que la technologie évolue, c’est le changement dans la façon de penser et de décrire l’identité numérique qui est important; tout tourne autour de l’utilisateur et de la meilleure manière de lui donner les moyens d’accéder aux services publics et d’interagir dans la société numérique en général.

Cours

À rythme libre | Les bonnes pratiques pour la transformation numérique (DDN214) (moins d’une heure)

À rythme libre  | Développer et entretenir un état d'esprit agile (TRN227) (moins d’une heure)

Parcours d’apprentissage : Découvrez la conception centrée sur la personne
Découvrez les principes de la conception centrée sur la personne! Vous aurez envie d’en apprendre davantage et d’en discuter avec assurance avec vos collègues.
La cybersécurité dans la fonction publique
La définition de la cybersécurité et 8 façons de vous protéger et de protéger les données du GC.

Ressources

Tim Bouma

Tim Bouma

Director of Verification and Assessments at the CIO Strategy Council | Directeur de la vérification et des évaluations du Conseil stratégique des DPI

Recommandé pour vous

Sujet: Données

Prise de décision fondée sur des données probantes

Les données ne sont pas toujours assorties d’une analyse; ainsi, quand vous êtes à la recherche d’éléments de preuve, vous devrez peut être interpréter les données brutes en examinant la taille des échantillons, les algorithmes, les approches, etc.

il y a 7 moisLecture de 12 min

Sujet: Série Découverte

Parcours d’apprentissage : Découvrez l’infonuagique

Se familiariser avec les possibilités, les applications et les limites de l’infonuagique.

il y a 9 moisLecture de 2 min

Sujet: Série Découverte

Parcours d’apprentissage : Découvrez la conception centrée sur la personne

Découvrez les principes de la conception centrée sur la personne! Vous aurez envie d’en apprendre davantage et d’en discuter avec assurance avec vos collègues.

il y a 9 moisLecture de 3 min